© 2017 par Hetsika

  • w-facebook
Une collaboration qui se structure dans le temps
 

Titre du site

En 2012, les associations HETSIKA (Nantes) et LAKA (Antananarivo) sur la proposition d’un collectif français de professionnels lyriques bénévoles décident de s’associer pour proposer au public malgache à l’occasion des fêtes de la musique et  de l’Indépendance du pays programmées les 21, 23, 29 et 30 juin 2012,un des opéra les plus populaire mais inédit à Madagascar : « Carmen » de Georges Bizet.

Convaincus que ce projet de solidarité et de coopération culturelle internationale est une bonne idée pour aider les artistes malgaches à se professionnaliser tout en exprimant leur talent au potentiel vocal et scénique étonnant, HETSIKA et LAKA parviennent à mobiliser des partenaires comme l’Université d’Antananarivo, la Ville de Nantes, l’Institut français et du mécénat privé (Holcim et la Société Générale).

Sonnant comme un défi, « Carmen à Madagascar » permet de réuni rune distribution de onze solistes, un chœur d’adultes et d’enfants (33 membres de LAKA-Ensemble) un orchestre formé de 13 musiciens. Cet ensemble orchestral a réuni autour de solistes français de l'Opéra de Massy (Violon Solo: Catherine Ambach et Alto Solo: Ghislaine Rouits), des musiciens suisses, malgaches et réunionnais.

La mise en scène est confiée à François Bagur, metteur en scène français, régisseur général artistique d’Angers-Nantes-Opéra.

La préparation de cet opéra donne lieu à un programme de formation renforcé au sein du centre de musique : conseils, appui technique et administratif, atelier vocal, atelier scénique, plateau, etc.  répondant aux besoins de connaissances des artistes et techniciens malgaches. Trois master-class ateliers sont encadrés par des professionnels français (issus de Nantes et de la Région IDF).

Dès 2013, face à la situation des enfants dans les centres urbains malgaches (l'indice concrétisation des droits de l’enfant dont l’Etat de Madagascar est signataire à l’ONU est noir, signalant que la situation est très grave ), LAKA et HETSIKA décident de promouvoir la musique classique auprès des enfants de milieux défavorisés en organisant des concerts de rue.

En partenariat avec deux ONG locales (Graines de Bitume et ONG Manda) qui travaillent avec des enfants des rues et leurs familles, leur action s’oriente vers une proposition d’éducation artistique de ces jeunes. L’initiative soutenue par la Ville de Nantes se poursuit en 2015, grâce à un excellent taux de réinscription des enfants et un partenariat fécond avec ces ONG.

Le Chœur d’enfants de l’ensemble LAKA rassemble désormais une cinquantaine d’enfants de tous les milieux, favorisant ainsi la mixité sociale.

La collaboration des deux associations se structure désormais autour de trois axes majeurs :

  • l’éducation musicale de jeunes enfants défavorisés,

  • la professionnalisation aux métiers de la musique et du chant lyrique

  • la conservation du patrimoine musical malgache.

Au cours de 2013 un enregistrement live des œuvres vocales sacrées de Ratany Ratsimamakitany (1856-1944) est réalisé au temple du Palais de la Reine Manjakarmiadana, un CD et un livret ont été édités et diffusés.

En 2017 (en cours) : Production du CD «Mifohaza Hilalao» recueils de chants et comptines populaires malgaches interprétés par les enfants du Centre Musical Laka et le chœur des enfants de rue d’Antananarivo.

Hetsika "accueil, arts et culture de Madagascar"
 

Créée à Nantes en 2006 par Vonjy Andrianatoandro, Hetsika est une association culturelle qui a pour but de promouvoir et de diffuser les cultures traditionnelles et émergentes de la grande île et d’accueillir les nouveaux malgaches à Nantes.

Parallèlement à des activités permanentes programmées sur l’année scolaire (accueil de nouveaux arrivants malgaches de la diaspora aux sympathisants, cours de malgache et de cithare traditionnelle) l’association déploie ses interventions en participant ou en organisant des expositions, des concerts et des projections d’œuvres réalisées par des artistes malgaches. Hetsika aime à croiser les disciplines.

Dans cet esprit, Hetsika contribue à la valorisation d’auteurs malgaches de la littérature (référence au poète DOX, à l’écrivain, dramaturge et journaliste Michèle Rakotoson, à l’auteur de nouvelles, pièces de théâtre et romans, Jean-Luc Raharimanana, etc.), et des arts visuels (Rasolofoson, Vonjiniaina, Liva Rajaobelina, Rijasolo, Pierrot Men, l'un des grands photographes malgaches de sa génération...).

En musique, Hetsika travaille depuis sa création avec de nombreux musiciens en voix de professionnalisation. Des musiques traditionnelles aux répertoires classiques des mondes lyriques ou à ceux du jazz, l’association soutient des jeunes artistes et des groupes émergents (Tsiouka ...). L'association organise régulièrement des concerts à des artistes malgaches en France ou de passage (Malagasy Orkestra, Fenoamby, Tirike, D-Lain, Hajazz, Richard Razafindrakoto, Voninavoko, Charles Kely, ...).  

Depuis 2013, l’association s’engage chaque année dans la diffusion en salles de cinéma classée arts et essaies de la ville de Nantes, de courts métrages primés lors du Festival Rencontre du Film Court de Madagascar.

HETSIKA organise aussi de nombreuses actions telle des conférences, tables rondes et rencontres d’artistes, de chercheurs et de journalistes experts de la culture malgache, mais aussi des lectures publiques, des ateliers d’écriture, de danse, de cuisine… afin de permettre au plus grand nombre de découvrir par la pratique, la culture malgache.

Portée par les valeurs de solidarité et de coopération, de diversité culturelle et d’exigence artistique, Hetsika développe et structure ses activités en nouant des liens solides avec de nombreux partenaires en France et à Madagascar.

Ainsi, depuis sa création, Hetsika participe aux événements organisés par la Ville de Nantes dont la Commémoration de l’abolition de l’esclavage, le printemps de la poésie,  Nantes en Francophonie. Elle entretient une étroite relation avec les Anneaux de la Mémoire, La Maison de l’Outre-mer et l’Espace International Cosmopolis à Nantes.

En Pays de la Loire, elle est à l’initiative de la création du Collectif Mada qui réunit une dizaine d’associations de solidarité du territoire pour agir ensemble « Ici et Là-bas ».

Les artistes qu’elle soutient lui permettent de travailler avec des scènes et centres culturels tel le Lieu Unique, le Pannonica, Trempolino ou encore le TNT à Nantes, l’ARC à Rezé, avec des salles de cinéma classées arts et essaies du territoire tel Le Katorza, et le Concorde.

Fort de ses expériences, Hetsika organise sur le territoire nantais le festival « Couleurs Malgaches » dont la 4ème édition est programmée du 24 juin au 10 juillet 2016. Cette année, l'association se concentre sur les enjeux d'une nation et propose des rencontres artistiques, musicales, littéraires et une exposition de Pierrot Men dont l'objectif a su s'imposer par delà l'océan.

Suite à quelques initiatives menées hors de la métropole nantaise, Hetsika souhaite déplier ses activités sur l’ensemble du territoire des Pays de la Loire.

Laka "la musique classique au coeur d'Antananarivo"
 

Avec l’organisation de concerts dans les lieux les plus prestigieux de la ville ; de l’ancien Palais de Justice d’Andafiavaratra au grand Hall historique de la gare de Soprano, l’Association LAKA est devenue la référence lyrique de la Ville d’Antananarivo.

Fondée en 2006 à l’initiative de Holy Razafindrazaka[1] pour promouvoir la musique à Madagascar, LAKA a organisé pas moins de cent concerts et spectacles, ce qui est exceptionnel pour une jeune formation ne recevant jusqu’à ce jour aucun financement.

L’association LAKA comprend un Centre d’éducation musicale comptant une centaine d’élèves et Laka-Ensemble regroupant une cinquantaine de choristes qui sont parmi les chanteurs les plus sollicités d’Antananarivo et un chœur d’enfants.

Pionnière en matière de réalisation de projets,  l’association édite en 2010 le premier recueil de chants traditionnels malgaches avec son livret de partitions,  interprétés par le chœur d’enfants de Laka-Ensemble (Tsy Hay Hadinoina © 2010). Des tournées sont organisées pendant les fêtes de Noël de 2011 à 2014.

En 2011, LAKA monte son premier opéra à Madagascar, « Les Aventures du Roi Pausole », d’Arthur Honegger. Mis en scène par Jean-François Vinciguerra avec une distribution malgache, ce projet est salué par la presse (Opéra Magazine no.65. Septembre 2011).

LAKA débute également une collaboration avec l’Université d’Antananarivo. Celle-ci a pour objectif de créer un département Musique à la Faculté des Lettres et des Sciences- Humaines afin d’assurer la sauvegarde du patrimoine malgache, en danger d’extinction. LAKA, dans ce cadre, dispense des cours de musique aux étudiants désirant obtenir des « unités de valeur » en musicologie. Ceux-ci devront présenter un mémoire sur la musique malgache ou concevoir un concert et/ou un spectacle de conte musical malgache.

En 2014, LAKA produit l’opéra d’Engelbert Humperdinck, Hänsel et Gretel en collaboration avec le Cercle Germano-Malagasy. La mise en scène et le rôle principal sont assurés par Holy Razafindrazaka, formée par ailleurs à Berlin. Ainsi, les rôles solistes bénéficient d’une formation intensive à la pratique de la langue allemande. 

La dernière production de LAKA, l'opéra-bouffe "La vie parisienne" d'Offenbach a rencontré un vif succès auprès du public de la capitale en juillet 2017 à l'Institut Français de Madagascar.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
Hetsika - Animation musique