Laka Ensemble (Choeur d'enfants) et solistes dirigés par Holy Razafindrazaka
 

Laka-Ensemble comporte un chœur d’enfants de 6 à 17 ans. Ce chœur a déjà une certaine réputation, il a enregistré l’album : Tsy Hay Hadinoina, un recueil de chants classiques malgaches.  Ces choristes sont sollicités dans plusieurs manifestations comme la prestigieuse Journée duTourisme, organisée par l’Office Régional du tourisme d’Analamanga (ORTANA).

Avec la formation adulte, ils  chantent régulièrement ensemble, notamment dans l'Enfant et les Sortilèges, Carmina Burana, et lors du traditionnel concert de chants de Noël, dans le Hall de la Gare de Soarano, un lieu important dans la Ville deTananarive.

Laka-Ensemble a été créé pour faire vivre la culture musicale classique à Madagascar  et participer à la sauvegarde du patrimoine malgache. La Maîtrise de LAKA - Ensemble

Depuis 2013 et avec les soutiens de l’Association Hetsika et de la Ville de Nantes Laka Centre Musical dispense des cours de musique et de chants  à des enfants défavorisés recueillis par les ONG Manda et Graines de Bitume. Le résultat est encourageant puisque la réalisation d’un chœur d’une cinquantaine d’enfants de tous milieux confondus a permis une mixité sociale. L’enregistrement d’un CD de chants populaires malgaches par ces élèves musiciens qui va paraitre prochainement est l’aboutissement de concerts déjà effectués dans la capitale et ses environs. Cette action va se poursuivre car le taux de réinscription de ces enfants est excellent et le partenariat avec les ONG partenaires, plutôt fécond.

Direction chant : Holy Razafindrazaka

La Soprano Malgache a été formée au Mozarteum de Salzburg puis au Conservatoire Francis Poulenc à Paris, elle y obtient son prix de Chant, d’Histoire de la Musique et de Direction de Chœur. Elle se perfectionne ensuite au Conservatoire National Supérieur Rimsky-Korsakov de Saint-Pétersbourg.

Découverte par des producteurs japonais, elle enregistre au Japon plusieurs disques pour les labels Casta Diva, Sony Music et Victor Music. Elle a notamment enregistré la bande originale du film d’animation MACROSS ZERO dont elle a écrit les paroles da la générique de fin, ARKAN.

Actuellement présidente d’une association pour la promotion de la musique à Madagascar (LAKA), elle monte en 2011 le premier opéra intégral « Les aventures du Roi Pausole » dans lequel elle joue le rôle principal de la Blanche Aline, avec une mise en scène de Jean-François VINCIGUERRA et une distribution exclusivement  malgache. Ce spectacle a été salué par un critique d’opéra magazine (N.65 de septembre 2011). Le choeur Laka Ensemble qu’elle dirige a sorti trois albums pour la sauvegarde du patrimoine musical malgache.

En 2011 et 2012, elle est la directrice artistique du spectacle Carmina Burana, salué par la fondation Carl Orff de Salzburg. Toujours en collaboration avec le Goethe Zentrum, En Juin 2012 elle collabore avec l’association Hetsika sur un projet ambitieux de monter pour la première fois Carmen (Bizet) à Madagascar.

 Cercle Germano-Malagasy, elle est la directrice artistique de l’opéra Hänsel et Gretel d’Engelbert Humperdinck en 2014, tout en tenant le rôle de Gretel. En 2015, elle met en scène la version courte de la Vie Parisienne d’Offenbach à l’IFM.

En 2011, elle est soliste dans le Messiah  de  Haendel, et Carmina Burana de Carl Orff sous la direction du jeune chef d’orchestre lithuanien MantasJauniskis, le Dixit Dominus de Vivaldi sous la direction de Jean-Claude Malgoire, en 2014, le Stabat Mater de Rossini.

Soliste de l’Ensemble Vocal de l’Océan Indien depuis dix ans, elle participe aux festivals Voix du monde, Nancyphonie, de Sarrebourg, de Metz, des abbayes des Vosges, aux flâneries de Reims, sous la direction de Mikhaïl Kozinetz, Pierre-Michel Durand, Pierre Calmelet, David Eben, Charles Barbier, Jaan-EikTulve, Jean-Claude Malgoire et Nicolas Krüger.

Sur la scène, elle a joué le rôle du Feu et de la Princesse dans l’Enfant et les Sortilèges de Ravel, Annina dans la Traviata de Verdi aux côtés d’Anna Samuil et de Valerij Serkin, Ravelo dans la création malgache Maraina, Quatr’épices dans la Créole d’Offenbach aux côtés de Nicolas Rivenq et Alain Buet. Elle a été Héva dans la nouvelle création CHIN de J.L. Trulès et E. Genvrin aux côtés d’Aurore Ugolin. En version concert : Sandrina dans la Fintagiardiniera de Mozart, Zerlina dans Don Giovanni de Mozart, Fanny dans la Cambiale di Matrimonio de Rossini. Membre du Chœur Grégorien de Paris, elle se produit souvent en concert avec cet ensemble dans plusieurs pays (Russie, Portugal, Israël, Colombie) et en France.

A Paris, Elle est souvent sollicitée pour animer des stages de découverte de la musique malgache auprès de chanteurs confirmés et des écoles. Dans le cadre de Laka Project, elle dirige des manifestations avec les enfants défavorisés et organise régulièrement des concerts avec eux. Le dernier programmé est celui du 7 mai 2015 à l’IFM dans le cadre de l’ouverture des journées de l’Union Européenne en 2015.

Ensemble orchestral sous la direction de Herrick Rajaonah
 

Direction musicale : Herrick Rajaonah

Baryton né à Madagascar. Herrick Rajaonah débute le chant  en1990 au sein de la chorale de la cathédrale anglicane « St-Laurent »d’Antananarivo. Il devient soliste en 2000. Il est «Jésus » dans « La passion du Christ selon St-Mathieu » de Jean S. Bach. Il participe régulièrement depuis 2000 à des stages vocaux et des concerts à La Réunion et en France. De 2000 à 2002, il est intégré dans des programmes éducatifs pour les collèges publics de La Réunion, il est l’horloge dans l’Enfant et les sortilèges de Maurice Ravel, montés par l’Ensemble Vocal de l’Océan Indien, dirigé par Jean-Louis Tavan et dont il est membre fondateur. En 2007, Il est Kergadio dans l’opéra « Maraina » de J-L. Trulès et E. Genvrin (Théâtre Vollard). En 2008, il participe à la création mondiale et à l’enregistrement du « Requiem » de Sigismund Neukomm , à Sarrebourg sous la direction de Jean-Claude Malgoire. En 2009, il est Hérode dans l’enfance du Christ de Berlioz. En 2010, il participe à la création de « Chin » (J.L Trulèset E. Genvrin). En plus de ses activités de soliste, il est membre de sa chorale d’origine« Lilia Andohasaha », membre de l’association « Harmonia » dirigée par Christian Rakotonirina et assure la direction du centre musical LAKA

La compagnie Miangaly - Christiane Ramanantsoa
 

Direction d'acteurs : Christiane Ramanantsoa

Dirigée par Christiane Ramanantsoa, la Compagnie Miangaly est une compagnie de théâtre de recherche visant à casser l'image du théâtre destiné à quelques minorités. Sa troupe de théâtre est sans nul doute l’une des plus chevronnée de Madagascar.

Tenant compte des règles de théâtre des diverses "écoles", sans les sacraliser ou forcément les adopter, elle use des différentes formes artistiques de tout spectacle vivant. 

Parallèlement elle propose du théâtre "pragmatique" : pour le développement personnel, pour l'aisance dans la pratique de la langue et de la communication, ...

Fondée en 1998 au sein de l’Alliance française d’Antananarivo, la compagnie Miangaly s’exerce depuis près de vingt ans, à proposer au public un théâtre d’un genre nouveau, plus contemporain et pragmatique. Il veut contribuer au développement personnel, par une aisance dans la pratique de la langue et de la communication.
C’est dans cette optique que la compagnie accorde une grande place à différentes formes artistiques issues de toutes les disciplines d’art vivant. Car pour la compagnie Miangaly, le théâtre reste une représentation du monde actuel en images, en mots et à travers une scénographie, tout en valorisant l’expression corporelle. Les créations de la compagnie Miangaly se présentent ainsi, et depuis toujours, comme une rencontre entre plusieurs disciplines artistiques, où peinture, photographie et œuvres littéraires s’interfèrent sur la base du théâtre.
Christiane Ramanantsoa, fondatrice de la compagnie, ne le cache pas : le corps occupe une grande place dans une représentation, c’est le moteur de la pensée. « Notre principe au sein de la compagnie Miangaly est de mettre toujours en avant le fait que l’homme n’est pas uniquement un cérébral, guidé par ses pensées ou ses envies, mais qu’il est aussi corporel. Aussi doit-il aussi laisser son corps s’exprimer autant que son esprit. Si quelqu’un se sépare de ses pensées ou de son corps, il ne peut être authentique, notamment au niveau du théâtre qui représente la vie, mais en condensé », confie-t-elle.

Ses activités et interventions : créations théâtrales et représentations, formation de comédiens, direction d'acteurs, écriture, conférence, rencontres, intervention théâtre utile, théâtre forum, animation et évènement, atelier dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités, atelier dans les entreprises, théâtre radiophonique, voix pour publicité ou films documentaires, coaching.

 

En 2015, au festival francophone de théâtre et de musique Passe-Porte à L’ile Maurice, la comédienne malgache Fela Razafiarison de la compagnie Miangaly a reçu le prix d’interprétation féminine.

La compagnie "L'aléa des possibles"  - Virginie Lavenant
 

Virginie Lavenant, artiste de cirque, chorégraphe installée depuis 2004 à Madagascar a créé en 2004 l’Aléa des Possibles. Cette compagnie est née d’une réflexion autour de la dynamisation de la coexistence humaine à travers la valorisation de la diversité culturelle et artistique du monde. Interdisciplinarité, transdisciplinarité, expression artistique mais aussi et surtout de la créativité de tout un chacun dans le but d’une valorisation identitaire. L’aléa des possibles défend ainsi une démocratie culturelle qui détecte et croise les cultures vécues, les traditions, les outils à vivre à partir de quoi se greffent et accouchent des savoirs nouveaux, utiles pour l’action collective.

Pour cette compagnie, l’artiste est un citoyen créateur, qui se doit de mettre en avant, usant d’un esprit critique devant un message, Il a un rôle de médiateur vis à vis des populations. A la recherche permanente d’une autre communication en direction de l’être humain, Virignie est arrivée à Madagascar en 2005, et a transmis sa passion à des artistes locaux, des animateurs, des enfants issus des quartiers défavorisés.
En 2009, elle a ouvert la première école de cirque social à Madagascar,Chapito Metisy, lieu d’ancrage de l’Aléa des Possibles, implantée dans les locaux du Fokontany Mandilaza Ambatomitsangana, dans un quartier populaire de Tana, capitale.

 
Le Lycée Technique de Génie Civil Mahamasina - Hervé Mazelin

Décors : Le Lycée Technique de Génie Civile Mahamasina

Le lycée technique du Génie Civile de Mahasina forme depuis 1970 un millier d’élèves dans les secteurs d’ouvrages du Bois, Métallique, Bâtiment et Travaux Publics. La confection et la réalisation des décors sont confiés aux élèves du Lycée avec le concours des enseignants et les ateliers dispensés par le scénographe et  chef décorateur Hervé Mazelin.

Scénographe - Décorateurs : Hervé Mazelin

Né à Caen en 1956 Hervé Mazelin trouve sa vocation dans les années 70 en rencontrant Jean-Pierre Laurent, directeur de « La Tripe de Caen » théâtre universitaire. Durant cette période de formation il est également jeune stagiaire à l’atelier d’A et participe avec cette équipe de plasticiens à de nombreuses réalisations : (« Corps mémoire » avec l’école des beaux arts de Caen, « la fête du vent » exposition sur l’habitat vert, le neuf centième de la foire de Caen…)

En 1981, il poursuit son parcours avec La Tripe de Caen devenue « La Rampe » (décor avec Jacques Pasquier, de « Quel petit vélo… » de Georges Perec, « Maman Sabouleux », « La clé de Fa »…) Il rejoint Emmanuel Genvrin parti fonder Le Théâtre vollard à la Réunion avec lequel il réalise ses premières grandes aventures scénographiques : (Lepervenche, Millénium, Carrousel, Emeutes, Baudelaire au paradis, Ubu Colonial, etc…)

Parallèlement, il continuera à développer son travail à Paris et en province réalisant une soixantaine de décors pour le spectacle vivant : Théâtre des Deux Rives, Théâtre de la Presqu’île, Comédie de Caen… Il réalise plusieurs évènement dont « Barbes Tour » à Paris, festival Transit à Sevran, création de décors pour les fêtes Médiévales à Bayeux, il participe avec la Fabrique à Brac à « La Grande Parade » à Caen… Créations d’expositions (« La Mer » à Martigues, « La banlieue s’affiche » à Paris, « De Bucarest à Paris » à Bucarest, « Pigalle Marron » aménagement du boulevard Rochechoir à Paris…)

Pour l’opéra : « L’Arlésienne » de Bizet, festival musique en baie à Avranche, « Maraina » de JL Trules et E Genvrin, opéra franco-malgache à la réunion Tananarivo et Paris, opéra « Chin » de JL Trules et E Genvrin à la Réunion et Vitry sur Seine.

Après avoir créé les images vidéo de Maraina, il explore de nouvelles voies artistiques.

En 2007, Hervé Mazelin, travaille avec Yann Voracek, graphiste caennais, et s’associe à lui, pour mettre en synergie leurs compétences au service de leurs projets. En 2008, ils réaliseront l’aménagement du hall d’accueil du Zénith de Caen.

Depuis, les rencontres artistiques s’enchaînent : décors et lumières pour “ La Loïe Fuller” et “ Le Carnaval des Animaux” avec le chorégraphe Olivier Viaux. Scénographie, lumière de “Carmen” à Madagascar dans la mise en scène de François Bagur de l’opéra d’Angers-Nantes Opéra. En 2014, Hervé Mazelin a créé et réalisé la scénographie de l’exposition “ Masques de Théâtre et  Aquarelles” à partir des œuvres plastiques de JP Laurent et créé “Les Arbres de la Liberté”-sculptures installées dans les trois départements de la région Bas-Normande dans le cadre  des événements commémoratifs du 70ème anniversaire du débarquement. Avril 2015, scénographie et lumières de “ La Femme aux bulots” d’Annie de La Sayette, théâtre de La Rampe. En création, scénographie du “ Jeune Prince et la vérité.” de Jean-Claude Carrière mis en scène par Arnaud Aubert du Tanit théâtre

Une styliste - Nivo Ny Soa RANDRIAMINAHY dit SOUSOU
 

Costumière: Nivo Nt Soa Randriaminahy dit Sousou

Après plusieurs ateliers de formation en design depuis 2008, Sousou a présenté ses collections aux différents défilés organisés à Institut Français de Madagascar, au Centre germano-Malagasy à Antananarivo.  En 2011, elle s’est revelée au public avec sa première collection « Anio » dans le cadre de l’événement défilé "NU/Naturellement Urbain" à l’’Hôtel de ville d’Antannarivo. Depuis, elle a participé à la réalisation des costumes pour l’opéra « Carmen »  de G. Bizet  en juin 2012 avec Nathalie Giraud. Après un stage de formation dans les atelies du théâtre d’Angers-Nantes-Opéra en avril 2013, elle a presenté ses dernières collections à Nantes à Cosmopolis «espace international »  en mai 2013 et 2015 en partenariat de l’association Hetsika « accueil, arts et culture de Madagascar ».

© 2017 par Hetsika

  • w-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now